Cela éclaire grandement le mystère (jamais élucidé à ce jour) des travaux ainsi que de la matière et du corpus utilisé par notre cher Professeur Korbo : sur les rayonnements cosmiques d'une part et leurs interactions avec les champs électromagnétique et sa fameuse "Énergie Sonore Primordiale".

 

On est donc bien en présence de travaux sur la fameuse "Coupure GZK" mais avec quasiment 80 ans d'avance...

 

Un autre document en ma possession (ci-joint) permet d'avancer quelques hypothèses sans éclairer définitivement le mystère (origine stellaire, matière noire ???) (...mais aussi illustré par de jolis graphismes !)

 

Dans tous les cas on peut comprendre qu'une telle énergie à l'origine de la fameuse Coupure GZK soit suffisamment puissante pour permettre de créer la fameuse vague quantique qui permettrait de voyager dans le temps. 

 

Par contre on comprend difficilement d'un point de vue strictement scientifique le lien avec cette obsession permanente du professeur pour la Vibration Musicale Trans-temporelle et sa quête de la Vibration Ultime.

Les réponses sont donc à rechercher dans ses recherches anthropologiques sur le chamanisme, mais surtout sur les connaissances ésotériques et les pratiques magiques.

 

Travaux précursseurs qui rappellent les travaux d'un Carlos Castaneda :

 

..."Des histoires de plantes savantes, de coyotes qui parlent, de métamorphoses en corbeau, de boules d’énergie ou de sorciers capables de se dédoubler, qui seraient le compte-rendu de son apprentissage auprès d’un chamane amérindien du nom de Don Juan Matus. « La nuit où tu as rencontré le papillon tu as eu, comme je l’avais prévu, un véritable rendez-vous avec la connaissance, lui aurait dit par exemple celui-ci. Tu as appris l’appel du papillon, tu as senti la poudre dorée de ses ailes, mais surtout, cette nuit-là, pour la première fois, tu as pris conscience de ”voir” et ton corps a appris que nous sommes des êtres lumineux »…  (in "Magazine Enquête Planète "Castaneda : mythe ou réalité(s) ?" Réjane Ereau)

 

Ou encores ceux de Légor Reznikoff sur l'"Archéacoustique" :

 

http://newsoftomorrow.org/arts/son/archeacoustique-la-dimension-sonores-des-grottes-paleolithiques-a-peintures

 

De la matière (sonore...) donc !

 

Bien cordialement 

Valentin Kernipoff

Académie de sciences de Petrograd

 

 

 

 

 

 

Le korbo : messager des dieux dans l'Antiquité celtique et scandinave. Son instrument privilégié : "lo graile", Hautbois populaire du Languedoc. Son nom occitan évoque le cri de la corneille ou du corbeau. Diabolisé au moyen âge, "oiseau de mauvais augure" disait-on, il est aussi le clairvoyant. Oiseau-Chaman, il est l'initiateur, le guide dans les âges sombres...

Fiche Technique
GZK patch list.pdf
Document Adobe Acrobat 70.0 KB